… l’heure des voeux est là et je suis heureuse de venir vers vous. Pendant des années, je me suis abstenue de souhaiter la bonne année, je me disais… “à quoi bon”, ça tourne souvent au vinaigre. Depuis que j’ai compris que tout ce qui venait à nous était juste et parfait, alors oui, je me suis ouverte aux souhaits de bonne année. Car les périodes difficiles ont aussi leur part d’être pour nous permettre d’alléger notre fardeau… Vivre pleinement l’instant présent, c’est la plus belle chose que l’on puisse s’offrir… A tous, une année délicieuse,

Catherine